drouot
estimer
newsletter
 
 
 
 

Vente de L’Aventure Peugeot Citroën DS

date de la vente
Dimanche 16 septembre 2018 à 14h00
lieu de vente
L'Aventure Peugeot - Site de Terre Blanche rue du Commandant Rolland 25310 Herimoncourt
Leclere - Maison de ventes
EMail :
contact@leclere-mdv.com
tel :
04 91 50 00 00

Afficher le texte
INFORMATIONS SUR LA VENTE
Vente de L’Aventure Peugeot Citroën DS

Expositions :
Samedi 15 septembre de 9h30 à 18h00
Dimanche 16 septembre de 9h30 à 14h00
Site de Terre Blanche
rue du Commandant Rolland
25310 Herimoncourt

Téléphone pendant l’exposition : 06 17 69 84 46

Commissaires-priseurs :
Damien Leclere & Delphine Martin-Orts

Leclere Motorcars
Pierre Delagneau
tél. +33 (0)6 60 52 23 64 / delagneau@leclere-mdv.com

Maxime Lépissier
tél. +33 (0)6 17 69 84 46 / maxime@leclere-mdv.com

Erwan de Belleville
tél. +33 (0)6 65 72 25 38 / belleville@leclere-mdv.com

Consultant et rédaction
François de Gaillard
CONDITIONS DE VENTE
LECLERE MDV, SARL dont le siège social est 5, rue Vincent Courdouan (13006) à Marseille, n° RCS 492914551, déclaration n°2006-602, TVA intracommunautaire FR05492914551. Damien Leclere et Delphine Orts, commissaires-priseurs de ventes volontaires.
CONDITIONS APPLICABLES À LA VENTE - DROIT APPLICABLE
Les ventes de véhicules et de lots automobilia intervenant par l’intermédiaire LECLERE MDV, ainsi que les présentes conditions générales de ventes qui les régissent à l’égard des enchérisseurs, sont soumises au droit français. Tout enchère portée par les enchérisseurs sous quelque forme que ce soit (téléphone, internet, ordre d’achat...) ou par le biais de tout intermédiaire implique l’acceptation des présentes conditions générales de vente. L’éventuelle nullité d’une clause n’entrainera pas la nullité des autres conditions, qui resteront par ailleurs applicables.
SPÉCIFICATIONS RELATIVES AU VÉHICULE
Les dates et spécifications avancées quant aux véhicules sont celles données par le vendeur, LECLERE MDV agissant en qualité de mandataire de celui-ci. Les documents disponibles et qui seront remis avec le véhicule sont ceux mentionnés dans la fiche de présentation du véhicule. Il appartient à l’adjudicataire de faire le nécessaire pour procéder aux démarches administratives et douanières consécutives à son achat. Le kilométrage indiqué n’est pas garanti. Il a été relevé au compteur du véhicule. Les informations et reproductions communiquées ont pour but de faciliter l’inspection des véhicules par les enchérisseurs éventuels. Les enchérisseurs sont réputés avoir examiné les véhicules qui peuvent l’être librement durant l’exposition préalable à la vente. S’ils n’ont pas la possibilité d’examiner eux-mêmes les véhicules, il leur appartient d’y procéder par toute personne de leur choix. Les véhicules présentés sont des véhicules de collection dont l’état et le fonctionnement ne sont pas ceux des véhicules actuels : leurs performances et conditions de sécurité leurs sont inférieurs. Ils ont le plus souvent fait l’objet de restaurations. Leur état mécanique et les usures de leurs pièces varient en fonction de leur ancienneté. Les enchérisseurs acceptent de ce fait un aléa. Un véhicule est vendu dans l’état où il se trouve au moment de son adjudication et aucune réclamation ne sera admise sur ce point une fois l’adjudication prononcée. LECLERE MDV et les experts auxquels il est fait appel à cette fin ont établi les indications figurant au catalogue, étant précisé que celles-ci sont susceptibles de rectifications et amendements, seule la présentation du lot au jour de la l’exposition telle que portée au procès-verbal de la vente aux enchères faisant foi des spécifications convenues. Les experts de la vacation se tiennent à leur disposition pour répondre à toute question. LECLERE MDV ne pourra en aucun être tenu responsable en cas de non obtention d’un certificat d’immatriculation par l’acheteur auprès de l’administration.
ENCHÈRES
Le Commissaire-priseur de ventes volontaires dirigeant la vacation a seul qualité pour déterminer les mises à prix et paliers d’enchères.
MOYENS D’ENCHÉRIR
Il est possible d’enchérir lors de la vente en étant présent ou représenté au jour de la vente, par le biais de sites internet, ou en laissant un ordre d’achat écrit auprès de LECLERE-MDV au plus tard à la clôture de l’exposition.
Les éventuels coûts pour enchérir par tel ou tel moyen incombent à celui qui choisit d’y recourir. Pour être admis à enchérir, toute personne devra préalablement s’être fait enregistrer auprès de LECLERE MDV en lui communiquant ses nom et prénom et en lui remettant copie d’une pièce d’identité en cours de validité. Si l’enchérisseur porte son enchère pour le compte d’un tiers, il devra remettre copie de celle de ce tiers. Si ce tiers est une société, il devra en indiquer la dénomination sociale et justifier être habilité à la représenter en remettant copie de son extrait Kbis ou de tout document équivalent. Pour des raisons techniques ou autres, il est possible que LECLERE MDV ne soit pas en mesure de joindre l’enchérisseur en cas de demande d’enchère téléphonique, ce dont elle ne peut être tenue pour responsable. Les personnes s’étant inscrites disposent d’un droit d’accès et de rectification des informations les concernant, intégrées au fichier client de LECLERE MDV, destinataire de ces données.
FRAIS DE VENTE À LA CHARGE DE L’ADJUDICATAIRE
Outre le prix d’adjudication constaté par le coup de marteau, des frais de vente seront dus en sus par l’adjudicataire. Pour lots 1 à 199 (automobilia), les frais sont de 30%TTC (soit 25%HT). Pour les lots 200 à 264 (automobiles) les frais sont de 20%TTC (soit 16,66%HT).
L’adjudicataire sera tenu indivisiblement de payer le prix d’adjudication augmenté des frais de vente calculés dans les conditions ci-dessus, outre s’il y a lieu tous autres frais particuliers.
EXPORTATION
Il appartient à tout enchérisseur de se renseigner préalablement à la vente s’il envisage d’exporter un véhicule. Le retard ou le refus par l’administration des documents de sortie du territoire ne justifiera pas la remise en cause de la vente ni un quelconque dédommagement. La TVA collectée pourra être remboursée à l’adjudicataire à condition que celui-ci présente dans les délais et forme prévus par la règlementation en vigueur les documents justifiant de l’exportation du véhicule acheté.
ADJUDICATION, PAIEMENT DES SOMMES DUES ET DÉLIVRANCE DU VÉHICULE
La vente est réalisée au comptant et conduite en euros. L’adjudicataire est tenu d’en régler le prix sans délai, par virement, chèque de banque, ou carte bancaire. La délivrance à l’adjudicataire n’interviendra qu’après complet paiement des sommes dues sur le compte de LECLERE MDV et remises des copies de pièces justificatives d’identité des enchérisseurs et adjudicataire. L’enchérisseur ayant porté l’enchère menant à l’adjudication est personnellement responsable du paiement du prix du lot sur lequel il a enchéri, y compris s’il a désigné un tiers pour adjudicataire.
DÉFAUT DE PAIEMENT
À défaut de paiement par l’adjudicataire, le vendeur pourra opter soit pour la remise en vente du véhicule sur réitération d’enchères aux frais de l’adjudicataire après mise en demeure restée infructueuse adressée dans un délai de trois mois à compter de l’adjudication, soit pour la résolution de plein droit de la vente, soit pour l’action en paiement, sans préjudice des dommages-intérêts dus par l’adjudicataire défaillant. Dans l’hypothèse d’une résolution, outre le montant des frais de vente, LECLERE MDV sera en droit de demander à l’adjudicataire des intérêts au taux légal sur les frais de vente par jusqu’à complet paiement du prix, outre s’il y a lieu les autres frais engendrés par ce défaut de paiement. Dans l’hypothèse d’une action en paiement, LECLERE MDV sera en droit d’exiger de l’adjudicataire les sommes ci-dessus, outre le prix revenant au vendeur augmenté des intérêts au taux légal jusqu’à complet paiement du prix. Dans l’hypothèse d’une réitération des enchères, l’adjudicataire défaillant sera de plein droit redevable de l’intégralité des coût supplémentaires résultant de sa défaillance, de la différence entre le premier prix d’adjudication et le prix d’adjudication obtenu sur réitération d’enchères si celui-ci lui est inférieur, outre le montant des frais revenant à LECLERE MDV au titre de la première adjudication augmenté des intérêts au taux légal.
LITIGES
En cas de litige concernant l’état du véhicule, il appartient à l’adjudicataire d’agir sur le fondement des vices cachés dans les deux ans à compter de sa révélation, dans
RÉCUPERATIONS DES LOTS
Les lots seront à récupérer à partir du lundi 17 septembre au vendredi 21 septembre sur le site de Terre-Blanche
34, rue du Commandant Rolland 25310 HERIMONCOURT
Ouverture du lundi au vendredi : Horaires : 9h00 > 12h00 et 14h >17h
Contact sur place : Monsieur Maxime LEPISSIER – Téléphone : +33 6 17 69 84 46

Lotn 235
SIMCA
Estimation :
700 000 - 800 000 €
8 Gordini
1937
C’est dans l’Emilie Romagne, à Bazzano, situé entre Maranello et Bologne, non loin de Modène, que nait le 23 juin 1899 Amédée Gordini. Mais au début du XXe siècle, la région est pauvre et le travail rare. Passionné de mécanique et fasciné par Paris, le jeune Amédée décide d’y partir au début de 1925.Très rapidement, il trouve un travail dans le garage Cattanéo à Saint Cloud et se loge à proximité, rue de La République à Suresnes. Au printemps 1926, il emprunte pour acheter un local (une ancienne écurie) au 120 de la même rue, pour créer son garage personnel de réparation et d’entretien d’automobiles de toutes marques. En 1928, il obtient le panonceau Fiat et du 17 au 20 mars 1930, il participe à sa première course, le rallye Paris-Nice, avec sa Fiat 514 personnelle.En 1934, la société SIMCA est créée pour fabriquer en France des Fiat Balilla à Nanterre. Avec son roadster Balilla Coppa d’Oro qu’il a considérablement modifié et amélioré, Gordini remporte de nombreux succès qui lui permettent d’entretenir de très bons rapports avec la direction de Simca. Sa victoire très médiatisée au Bol d’Or 1935, lui rapporte une prime de 20.000-Fr de Simca avec qui il signe un premier contrat sur les résultats obtenu et pour préparer deux Simca Cinq de course.Durant l’été 1937, dans le plus grand secret, Gordini reçoit une des toutes premières nouvelle Fiat Balilla 508 C type 8 (commercialisée sous le nom de Fiat 1100 en Italie et de Simca 8 en France) pour la transformer en voiture de course, avec la consigne de ne pas la montrer avant un accord de Simca (le modèle de série sera présenté au Salon de l’Auto de Paris 1937).Dans l’atelier Gordini de Suresnes, la carrosserie est immédiatement déposée. Plusieurs goussets sont soudés pour rigidifier le châssis qui reçoit quatre amortisseurs à friction en plus de ceux hydraulique d’origine. Des tambours de frein en aluminium avec des moyeux Rudge et des roues à rayons « fil » et jante en tôle, remplacent ceux d’origine. Le réservoir d’essence d’origine, en porte-à-faux arrière, est remplacé par un autre positionné au centre, juste derrière le dossier des sièges et sur la droite, pour compenser le poids du pilote.Sur le moteur, la culasse est rabotée et les chambres de combustion, tout comme les conduits, sont soigneusement poli. Le vilebrequin et les bielles sont équilibrés, alors que le volant moteur est allégé. Pour la carrosserie, Amédée Gordini la dessine dans un style proche de celui des deux Simca Cinq Gordini, mais avec les ailes rattachées à la partie centrale. C’est le charpentier Launay de Suresnes, qui dessine le grand plan à l’échelle 1, avec toutes les sections et la fine charpente en frêne, qu’il réalisera. Gabriel Beausser, tôlier-formeur engagé par Gordini en 1936, martel avec une très grande dextérité la tôle d’aluminium de 1mm et de dural de 0,8mm d’épaisseur. L’ensemble est très profilé avec la portière droite plus petite que la gauche et le dessous du châssis, entièrement caréné. La calandre, ornée de l’insigne Simca-Fiat, reprend la forme de cœur de la Simca 8.Alors que la première Simca-8-Gordini se termine, le « Sorcier » ne pense qu’à en fabriquer une seconde à la carrosserie différente. Henri-Théodore Pigozzi, PDG de Simca, donne son accord, mais demande à ce qu’aucune des deux Simca-8-Gordini ne soient engagées en course avant le Bol d’Or 1938 !A cette époque, la course du Bol d’Or à un retentissement médiatique aussi important que celui des 24 Heures du Mans. Il s’agit également d’une course de 24 heures, mais avec un seul pilote qui peut être aidé par un mécanicien à son stand ou sur le circuit s’il est alors passager de la voiture. La cylindrée est limitée à 1500cc avec des classements en catégorie Course et Sport, 1100cc, 750cc et 500cc. Pour sa première sortie, la Simca-Gordini de 1937, arbore sa nouvelle immatriculation 726-RL8.L’épreuve se dispute sur le circuit de 5km de Montlhéry, empruntant la bretelle des « Quatre Bornes ». Le dimanche 5 juin à 17h30’, juste après l’arrivée du Bol d’Or des motos, le départ est donné façon Le Mans. Au premier tour, c’est la Riley 1500 de Marcel Contet qui passe en tête, devant l’Amilcar 1100 de Georges Grignard et la Simca-Gordini d’Amédée Gordini, qui suit un tableau de marche très précis, de concert avec Jean Breillet sur la Balilla-Gordini. Ils sontsoutenu au stand par Suzanne, la compagne d’Amédée, qui gère l’intendance, les mécaniciens Athos, Libère et Loris, ainsi que le tôlier Gaby Beausser.Après six heures de course, alors que la nuit est tombée, Contet est toujours leader devant Breillet et Gordini. A quatre heures du matin, la Riley faiblit et Breillet et Gordini en profitent pour la dépasser. La moyenne est alors de 106km/h. A la mi-course, Contet, qui demande beaucoup à sa Riley, repasse en tête, mais à 9h28’, un piston percé le contraint à l’abandon.Amédée Gordini accélère son rythme pour passer Breillet et mener rapidement la course en lui prenant quatre tours en deux heures! Sans avoir rencontré le moindre problème, la Simca-Gordini 726-RL8 – châssis n°823885 (numéro correspondant vraisemblablement à la série Fiat) remporte magistralement sa première course après avoir parcouru 2456,334kms à 102,347km/h de moyenne. Ce coup d’éclat publicitaire enchante la direction de Simca qui rembourse tous les frais engagés par Gordini pour cette course, plus un prime de 35.000-Fr (le prix d’une berline Simca 8 est alors de 23.900-Fr).Dix jours plus tard, pour les 24 Heures du Mans 1938, Amédée Gordini pilote avec José Scaron, sa deuxième Simca-8-Gordini, immatriculée 735-RL8 – châssis n°803068 et confit la vainqueur du Bol d’Or à l’équipage Jean Viale et Jean Breillet. Ils abandonnent au 110e tour, après l’éclatement d’une durite d’huile, peu avant celui de Gordini au 139e tour, pour la même raison. Pour le reste de l’année, la Simca-Gordini 726-RL8 est confiée à Jean Breillet, mais toujours engagée par l’Ecurie Gordini. Il abandonne aux 24 Heures de Spa-Francorchamps, termine 7e du Grand Prix de la Baule et 3e de la Coupe du Casino. Le 3 septembre, au célèbre Tourist-Trophy à Donington-Park, Breillet est 1er de la catégorie 1100cc. Si aux 12 Heures de Paris c’est un nouvel abandon, la saison se termine par une victoire de catégorie à la Course de Côte Lapize. Pendant l’inter-saison 1938/1939, la portière droite est mise aux dimensions de la gauche.Pour les 24 Heures du Mans 1939, Amédée Gordini construit une troisième Simca-Gordini sur base d’un châssis de Simca 8 modifié (810404). Mais auparavant, c’est entre les mains de la première (823885) que Robert Cayeux termine 7e du Rallye Olazur et 2e du Grand Handicap à Montlhéry. Aux 24 Heures du Mans, elle est confiée à Guy Lapchin et Charles Plantivaux qui se classent 13e au classement général et 2e de la catégorie 1100cc et de la Coupe Biennale remportée par le « Patron ». Le 9 juillet à Reims, Joseph Paul termine 6e et 3e de catégorie. Mais la deuxième guerre mondiale est déclarée ! En 1940, une bombe destinée à l’usine Talbot de Suresnes, s’abat au 122 de la rue de La République, endommageant fortement l’atelier Gordini voisin. Amédée Gordini est contraint de déménager et loue un grand atelier au 69/71 boulevard Victor à Paris 15e.Après la libération, Gordini vend 823885 à l’Ecurie Blanche et Noire d’Ernest Friederich à Nice. Elle est alors engagée dans la Coupe Robert Benoist, ou elle retrouve les deux autres Simca-8-Gordini, avec Robert Cayeux qui se classe 7e. En 1946, Albert Alin achète 823885 et l’immatricule 1035-FE4, et c’est sans-doute à ce moment que la plaque de châssis avec l’insigne Simca-Fiat est remplacée par une plus récente avec l’insigne Simca à l’hirondelle. Il termine à des places honorables, les sept courses ou il est engagé, toujours par l’Ecurie Gordini, puis à partir de mai, par l’Equipe Gordini Simca, en raison du nouveau contrat de sponsoring, qui sera renouvelé jusqu’en 1950.Le pilote amateur Jacques Lapaillerie, de Bordeaux, se porte acquéreur de 823885 en 1947. Il la modifie (entre 1947 et 1953) en passant la direction et le pédalier de gauche à droite, la batterie de droite à gauche, en posant un large pare-brise plat et en installant un moteur d’Aronde. Il s’engage dans le Grand Prix de Bordeaux 1953 ou il se classe 4e, ce qui est la dernière course connue de 823885.En 1963, le grand collectionneur Christian Chassaing de Borredon, achète 823885 à Jacques Lapaillerie et pose l’immatriculation 6299-SE-75 qui est aussi celle…de sa Peugeot moderne ! Il possède la maison Abbatiale du Bec-Hellouin ou en 1968 il ouvre un musée dans le parc, pour y exposer sa très belle collection d’automobiles de différentes époques, dont plusieurs de course, sa grande passion. Lors des Grand Prix de Rouen, il aimait inviter dans sa grande demeure, de nombreux pilotes de Formule 2, à qui il confiait volontiers ses voitures de collection pour une promenade dans la région. C’est ainsi qu’en 1970, la Simca-Gordini 823885 est conduite par Emerson Fittipaldi (futur Champion du Monde 1972 et 1974), avec comme passager, son frère Wilson.Après le décès de Ch. Chassaing de Borredon en 1986, c’est son épouse Colette qui reprend la gestion du musée et de la propriété. La Simca-Gordini est alors immatriculée 3339-SP-27. Mais cela est trop lourd à gérer et en 1993, elle cède l’ensemble de la propriété et du musée à Jean-Paul Lafuge qui possède le garage Athanée à Paris. Les voitures sont ainsi dispersées petit à petit et le propriétaire actuel achète 823885 à la fin des années 1990 et l’immatricule 917-BRV-78, puis 8244-XF-94. Elle est exposée en 2012 et en 2018 au Mans Classic parmi les voitures historiques ayant véritablement participées aux 24 Heures du Mans, ou elle obtint le Prix Fiva 2018.Il n’y a eu que trois Gordini fabriquée sur la base d’un châssis de Simca 8 modifié, toutes différentes. Celle de 1939 se trouve dans la Collection Schlumpf – Musée Nationale de l’Automobile, celle de 1938 se trouve dans la collection de Christian Huet et celle de 1937 est proposée à la vente, ce qui est une opportunité exceptionnelle d’acquérir une véritable automobile unique et historique, éligible dans de nombreuses manifestations.Avec cette unique Simca-Gordini de course est joint un moteur Gordini tout aussi rare, réalisé sur la base de certains éléments Simca. Amédée Gordini avait conservé ce moteur, boulevard Victor à Paris, avec d'autres moteurs de sa fabrication. Après son décès en 1979, son fils Aldo l'a donné avec, entre autres, la monoplace 01GC, au musée du Bec Hellouin qui la fait restaurer et installer dans monoplace.Examen visuel sans démontage: Le bloc moteur en fonte n'a pas de numéro, mais une référence de fonderie du 22-8-47. Il a trois paliers et sur le côté droit deux sorties et deux entrées d'huile pour un réservoir et un radiateur d'huile. L'entretoise en alu entre le bloc et le carter d'huile ainsi que la connexion provisoire de ses orifices, indique qu'il y a deux pompes à huile superposées pour une lubrification à carter sec. A l'arrière du bloc il y a la fixation pour un support de boîtier de direction. Le volant moteur fixé par quatre boulons est d'origine Gordini tout comme le vilebrequin.La culasse n°265-47 a été légèrement rabotée de 2mm environ. La pipe d'admission et le collecteur d'échappement sont d'origine Simca, le carburateur est un Solex de 40 et il y a une pompe à eau. Le carter des culbuteurs a un reniflard d'huile et deux écrous de fixation réalisés par l'atelier Gordini. Sans démontage il n'est pas possible de savoir s'il a de grandes soupapes et des ressorts renforcés. Ce type de moteur avait une puissance de 75cv en 1947/48 pour une cylindrée de 1220cc, qui est peut-être celle de ce moteur.

Vente de L’Aventure Peugeot Citroën DS

date de la vente
Dimanche 16 septembre 2018 à 14h00
lieu de vente
L'Aventure Peugeot - Site de Terre Blanche rue du Commandant Rolland 25310 Herimoncourt
Leclere - Maison de ventes
EMail :
contact@leclere-mdv.com
tel :
04 91 50 00 00

Afficher le texte
INFORMATIONS SUR LA VENTE
Vente de L’Aventure Peugeot Citroën DS

Expositions :
Samedi 15 septembre de 9h30 à 18h00
Dimanche 16 septembre de 9h30 à 14h00
Site de Terre Blanche
rue du Commandant Rolland
25310 Herimoncourt

Téléphone pendant l’exposition : 06 17 69 84 46

Commissaires-priseurs :
Damien Leclere & Delphine Martin-Orts

Leclere Motorcars
Pierre Delagneau
tél. +33 (0)6 60 52 23 64 / delagneau@leclere-mdv.com

Maxime Lépissier
tél. +33 (0)6 17 69 84 46 / maxime@leclere-mdv.com

Erwan de Belleville
tél. +33 (0)6 65 72 25 38 / belleville@leclere-mdv.com

Consultant et rédaction
François de Gaillard
CONDITIONS DE VENTE
LECLERE MDV, SARL dont le siège social est 5, rue Vincent Courdouan (13006) à Marseille, n° RCS 492914551, déclaration n°2006-602, TVA intracommunautaire FR05492914551. Damien Leclere et Delphine Orts, commissaires-priseurs de ventes volontaires.
CONDITIONS APPLICABLES À LA VENTE - DROIT APPLICABLE
Les ventes de véhicules et de lots automobilia intervenant par l’intermédiaire LECLERE MDV, ainsi que les présentes conditions générales de ventes qui les régissent à l’égard des enchérisseurs, sont soumises au droit français. Tout enchère portée par les enchérisseurs sous quelque forme que ce soit (téléphone, internet, ordre d’achat...) ou par le biais de tout intermédiaire implique l’acceptation des présentes conditions générales de vente. L’éventuelle nullité d’une clause n’entrainera pas la nullité des autres conditions, qui resteront par ailleurs applicables.
SPÉCIFICATIONS RELATIVES AU VÉHICULE
Les dates et spécifications avancées quant aux véhicules sont celles données par le vendeur, LECLERE MDV agissant en qualité de mandataire de celui-ci. Les documents disponibles et qui seront remis avec le véhicule sont ceux mentionnés dans la fiche de présentation du véhicule. Il appartient à l’adjudicataire de faire le nécessaire pour procéder aux démarches administratives et douanières consécutives à son achat. Le kilométrage indiqué n’est pas garanti. Il a été relevé au compteur du véhicule. Les informations et reproductions communiquées ont pour but de faciliter l’inspection des véhicules par les enchérisseurs éventuels. Les enchérisseurs sont réputés avoir examiné les véhicules qui peuvent l’être librement durant l’exposition préalable à la vente. S’ils n’ont pas la possibilité d’examiner eux-mêmes les véhicules, il leur appartient d’y procéder par toute personne de leur choix. Les véhicules présentés sont des véhicules de collection dont l’état et le fonctionnement ne sont pas ceux des véhicules actuels : leurs performances et conditions de sécurité leurs sont inférieurs. Ils ont le plus souvent fait l’objet de restaurations. Leur état mécanique et les usures de leurs pièces varient en fonction de leur ancienneté. Les enchérisseurs acceptent de ce fait un aléa. Un véhicule est vendu dans l’état où il se trouve au moment de son adjudication et aucune réclamation ne sera admise sur ce point une fois l’adjudication prononcée. LECLERE MDV et les experts auxquels il est fait appel à cette fin ont établi les indications figurant au catalogue, étant précisé que celles-ci sont susceptibles de rectifications et amendements, seule la présentation du lot au jour de la l’exposition telle que portée au procès-verbal de la vente aux enchères faisant foi des spécifications convenues. Les experts de la vacation se tiennent à leur disposition pour répondre à toute question. LECLERE MDV ne pourra en aucun être tenu responsable en cas de non obtention d’un certificat d’immatriculation par l’acheteur auprès de l’administration.
ENCHÈRES
Le Commissaire-priseur de ventes volontaires dirigeant la vacation a seul qualité pour déterminer les mises à prix et paliers d’enchères.
MOYENS D’ENCHÉRIR
Il est possible d’enchérir lors de la vente en étant présent ou représenté au jour de la vente, par le biais de sites internet, ou en laissant un ordre d’achat écrit auprès de LECLERE-MDV au plus tard à la clôture de l’exposition.
Les éventuels coûts pour enchérir par tel ou tel moyen incombent à celui qui choisit d’y recourir. Pour être admis à enchérir, toute personne devra préalablement s’être fait enregistrer auprès de LECLERE MDV en lui communiquant ses nom et prénom et en lui remettant copie d’une pièce d’identité en cours de validité. Si l’enchérisseur porte son enchère pour le compte d’un tiers, il devra remettre copie de celle de ce tiers. Si ce tiers est une société, il devra en indiquer la dénomination sociale et justifier être habilité à la représenter en remettant copie de son extrait Kbis ou de tout document équivalent. Pour des raisons techniques ou autres, il est possible que LECLERE MDV ne soit pas en mesure de joindre l’enchérisseur en cas de demande d’enchère téléphonique, ce dont elle ne peut être tenue pour responsable. Les personnes s’étant inscrites disposent d’un droit d’accès et de rectification des informations les concernant, intégrées au fichier client de LECLERE MDV, destinataire de ces données.
FRAIS DE VENTE À LA CHARGE DE L’ADJUDICATAIRE
Outre le prix d’adjudication constaté par le coup de marteau, des frais de vente seront dus en sus par l’adjudicataire. Pour lots 1 à 199 (automobilia), les frais sont de 30%TTC (soit 25%HT). Pour les lots 200 à 264 (automobiles) les frais sont de 20%TTC (soit 16,66%HT).
L’adjudicataire sera tenu indivisiblement de payer le prix d’adjudication augmenté des frais de vente calculés dans les conditions ci-dessus, outre s’il y a lieu tous autres frais particuliers.
EXPORTATION
Il appartient à tout enchérisseur de se renseigner préalablement à la vente s’il envisage d’exporter un véhicule. Le retard ou le refus par l’administration des documents de sortie du territoire ne justifiera pas la remise en cause de la vente ni un quelconque dédommagement. La TVA collectée pourra être remboursée à l’adjudicataire à condition que celui-ci présente dans les délais et forme prévus par la règlementation en vigueur les documents justifiant de l’exportation du véhicule acheté.
ADJUDICATION, PAIEMENT DES SOMMES DUES ET DÉLIVRANCE DU VÉHICULE
La vente est réalisée au comptant et conduite en euros. L’adjudicataire est tenu d’en régler le prix sans délai, par virement, chèque de banque, ou carte bancaire. La délivrance à l’adjudicataire n’interviendra qu’après complet paiement des sommes dues sur le compte de LECLERE MDV et remises des copies de pièces justificatives d’identité des enchérisseurs et adjudicataire. L’enchérisseur ayant porté l’enchère menant à l’adjudication est personnellement responsable du paiement du prix du lot sur lequel il a enchéri, y compris s’il a désigné un tiers pour adjudicataire.
DÉFAUT DE PAIEMENT
À défaut de paiement par l’adjudicataire, le vendeur pourra opter soit pour la remise en vente du véhicule sur réitération d’enchères aux frais de l’adjudicataire après mise en demeure restée infructueuse adressée dans un délai de trois mois à compter de l’adjudication, soit pour la résolution de plein droit de la vente, soit pour l’action en paiement, sans préjudice des dommages-intérêts dus par l’adjudicataire défaillant. Dans l’hypothèse d’une résolution, outre le montant des frais de vente, LECLERE MDV sera en droit de demander à l’adjudicataire des intérêts au taux légal sur les frais de vente par jusqu’à complet paiement du prix, outre s’il y a lieu les autres frais engendrés par ce défaut de paiement. Dans l’hypothèse d’une action en paiement, LECLERE MDV sera en droit d’exiger de l’adjudicataire les sommes ci-dessus, outre le prix revenant au vendeur augmenté des intérêts au taux légal jusqu’à complet paiement du prix. Dans l’hypothèse d’une réitération des enchères, l’adjudicataire défaillant sera de plein droit redevable de l’intégralité des coût supplémentaires résultant de sa défaillance, de la différence entre le premier prix d’adjudication et le prix d’adjudication obtenu sur réitération d’enchères si celui-ci lui est inférieur, outre le montant des frais revenant à LECLERE MDV au titre de la première adjudication augmenté des intérêts au taux légal.
LITIGES
En cas de litige concernant l’état du véhicule, il appartient à l’adjudicataire d’agir sur le fondement des vices cachés dans les deux ans à compter de sa révélation, dans
RÉCUPERATIONS DES LOTS
Les lots seront à récupérer à partir du lundi 17 septembre au vendredi 21 septembre sur le site de Terre-Blanche
34, rue du Commandant Rolland 25310 HERIMONCOURT
Ouverture du lundi au vendredi : Horaires : 9h00 > 12h00 et 14h >17h
Contact sur place : Monsieur Maxime LEPISSIER – Téléphone : +33 6 17 69 84 46

Vente de L’Aventure Peugeot Citroën DS

date de la vente
Dimanche 16 septembre 2018 à 14h00
lieu de vente
L'Aventure Peugeot - Site de Terre Blanche rue du Commandant Rolland 25310 Herimoncourt
Leclere - Maison de ventes
EMail :
contact@leclere-mdv.com
tel :
04 91 50 00 00

Afficher le texte
INFORMATIONS SUR LA VENTE
Vente de L’Aventure Peugeot Citroën DS

Expositions :
Samedi 15 septembre de 9h30 à 18h00
Dimanche 16 septembre de 9h30 à 14h00
Site de Terre Blanche
rue du Commandant Rolland
25310 Herimoncourt

Téléphone pendant l’exposition : 06 17 69 84 46

Commissaires-priseurs :
Damien Leclere & Delphine Martin-Orts

Leclere Motorcars
Pierre Delagneau
tél. +33 (0)6 60 52 23 64 / delagneau@leclere-mdv.com

Maxime Lépissier
tél. +33 (0)6 17 69 84 46 / maxime@leclere-mdv.com

Erwan de Belleville
tél. +33 (0)6 65 72 25 38 / belleville@leclere-mdv.com

Consultant et rédaction
François de Gaillard
CONDITIONS DE VENTE
LECLERE MDV, SARL dont le siège social est 5, rue Vincent Courdouan (13006) à Marseille, n° RCS 492914551, déclaration n°2006-602, TVA intracommunautaire FR05492914551. Damien Leclere et Delphine Orts, commissaires-priseurs de ventes volontaires.
CONDITIONS APPLICABLES À LA VENTE - DROIT APPLICABLE
Les ventes de véhicules et de lots automobilia intervenant par l’intermédiaire LECLERE MDV, ainsi que les présentes conditions générales de ventes qui les régissent à l’égard des enchérisseurs, sont soumises au droit français. Tout enchère portée par les enchérisseurs sous quelque forme que ce soit (téléphone, internet, ordre d’achat...) ou par le biais de tout intermédiaire implique l’acceptation des présentes conditions générales de vente. L’éventuelle nullité d’une clause n’entrainera pas la nullité des autres conditions, qui resteront par ailleurs applicables.
SPÉCIFICATIONS RELATIVES AU VÉHICULE
Les dates et spécifications avancées quant aux véhicules sont celles données par le vendeur, LECLERE MDV agissant en qualité de mandataire de celui-ci. Les documents disponibles et qui seront remis avec le véhicule sont ceux mentionnés dans la fiche de présentation du véhicule. Il appartient à l’adjudicataire de faire le nécessaire pour procéder aux démarches administratives et douanières consécutives à son achat. Le kilométrage indiqué n’est pas garanti. Il a été relevé au compteur du véhicule. Les informations et reproductions communiquées ont pour but de faciliter l’inspection des véhicules par les enchérisseurs éventuels. Les enchérisseurs sont réputés avoir examiné les véhicules qui peuvent l’être librement durant l’exposition préalable à la vente. S’ils n’ont pas la possibilité d’examiner eux-mêmes les véhicules, il leur appartient d’y procéder par toute personne de leur choix. Les véhicules présentés sont des véhicules de collection dont l’état et le fonctionnement ne sont pas ceux des véhicules actuels : leurs performances et conditions de sécurité leurs sont inférieurs. Ils ont le plus souvent fait l’objet de restaurations. Leur état mécanique et les usures de leurs pièces varient en fonction de leur ancienneté. Les enchérisseurs acceptent de ce fait un aléa. Un véhicule est vendu dans l’état où il se trouve au moment de son adjudication et aucune réclamation ne sera admise sur ce point une fois l’adjudication prononcée. LECLERE MDV et les experts auxquels il est fait appel à cette fin ont établi les indications figurant au catalogue, étant précisé que celles-ci sont susceptibles de rectifications et amendements, seule la présentation du lot au jour de la l’exposition telle que portée au procès-verbal de la vente aux enchères faisant foi des spécifications convenues. Les experts de la vacation se tiennent à leur disposition pour répondre à toute question. LECLERE MDV ne pourra en aucun être tenu responsable en cas de non obtention d’un certificat d’immatriculation par l’acheteur auprès de l’administration.
ENCHÈRES
Le Commissaire-priseur de ventes volontaires dirigeant la vacation a seul qualité pour déterminer les mises à prix et paliers d’enchères.
MOYENS D’ENCHÉRIR
Il est possible d’enchérir lors de la vente en étant présent ou représenté au jour de la vente, par le biais de sites internet, ou en laissant un ordre d’achat écrit auprès de LECLERE-MDV au plus tard à la clôture de l’exposition.
Les éventuels coûts pour enchérir par tel ou tel moyen incombent à celui qui choisit d’y recourir. Pour être admis à enchérir, toute personne devra préalablement s’être fait enregistrer auprès de LECLERE MDV en lui communiquant ses nom et prénom et en lui remettant copie d’une pièce d’identité en cours de validité. Si l’enchérisseur porte son enchère pour le compte d’un tiers, il devra remettre copie de celle de ce tiers. Si ce tiers est une société, il devra en indiquer la dénomination sociale et justifier être habilité à la représenter en remettant copie de son extrait Kbis ou de tout document équivalent. Pour des raisons techniques ou autres, il est possible que LECLERE MDV ne soit pas en mesure de joindre l’enchérisseur en cas de demande d’enchère téléphonique, ce dont elle ne peut être tenue pour responsable. Les personnes s’étant inscrites disposent d’un droit d’accès et de rectification des informations les concernant, intégrées au fichier client de LECLERE MDV, destinataire de ces données.
FRAIS DE VENTE À LA CHARGE DE L’ADJUDICATAIRE
Outre le prix d’adjudication constaté par le coup de marteau, des frais de vente seront dus en sus par l’adjudicataire. Pour lots 1 à 199 (automobilia), les frais sont de 30%TTC (soit 25%HT). Pour les lots 200 à 264 (automobiles) les frais sont de 20%TTC (soit 16,66%HT).
L’adjudicataire sera tenu indivisiblement de payer le prix d’adjudication augmenté des frais de vente calculés dans les conditions ci-dessus, outre s’il y a lieu tous autres frais particuliers.
EXPORTATION
Il appartient à tout enchérisseur de se renseigner préalablement à la vente s’il envisage d’exporter un véhicule. Le retard ou le refus par l’administration des documents de sortie du territoire ne justifiera pas la remise en cause de la vente ni un quelconque dédommagement. La TVA collectée pourra être remboursée à l’adjudicataire à condition que celui-ci présente dans les délais et forme prévus par la règlementation en vigueur les documents justifiant de l’exportation du véhicule acheté.
ADJUDICATION, PAIEMENT DES SOMMES DUES ET DÉLIVRANCE DU VÉHICULE
La vente est réalisée au comptant et conduite en euros. L’adjudicataire est tenu d’en régler le prix sans délai, par virement, chèque de banque, ou carte bancaire. La délivrance à l’adjudicataire n’interviendra qu’après complet paiement des sommes dues sur le compte de LECLERE MDV et remises des copies de pièces justificatives d’identité des enchérisseurs et adjudicataire. L’enchérisseur ayant porté l’enchère menant à l’adjudication est personnellement responsable du paiement du prix du lot sur lequel il a enchéri, y compris s’il a désigné un tiers pour adjudicataire.
DÉFAUT DE PAIEMENT
À défaut de paiement par l’adjudicataire, le vendeur pourra opter soit pour la remise en vente du véhicule sur réitération d’enchères aux frais de l’adjudicataire après mise en demeure restée infructueuse adressée dans un délai de trois mois à compter de l’adjudication, soit pour la résolution de plein droit de la vente, soit pour l’action en paiement, sans préjudice des dommages-intérêts dus par l’adjudicataire défaillant. Dans l’hypothèse d’une résolution, outre le montant des frais de vente, LECLERE MDV sera en droit de demander à l’adjudicataire des intérêts au taux légal sur les frais de vente par jusqu’à complet paiement du prix, outre s’il y a lieu les autres frais engendrés par ce défaut de paiement. Dans l’hypothèse d’une action en paiement, LECLERE MDV sera en droit d’exiger de l’adjudicataire les sommes ci-dessus, outre le prix revenant au vendeur augmenté des intérêts au taux légal jusqu’à complet paiement du prix. Dans l’hypothèse d’une réitération des enchères, l’adjudicataire défaillant sera de plein droit redevable de l’intégralité des coût supplémentaires résultant de sa défaillance, de la différence entre le premier prix d’adjudication et le prix d’adjudication obtenu sur réitération d’enchères si celui-ci lui est inférieur, outre le montant des frais revenant à LECLERE MDV au titre de la première adjudication augmenté des intérêts au taux légal.
LITIGES
En cas de litige concernant l’état du véhicule, il appartient à l’adjudicataire d’agir sur le fondement des vices cachés dans les deux ans à compter de sa révélation, dans
RÉCUPERATIONS DES LOTS
Les lots seront à récupérer à partir du lundi 17 septembre au vendredi 21 septembre sur le site de Terre-Blanche
34, rue du Commandant Rolland 25310 HERIMONCOURT
Ouverture du lundi au vendredi : Horaires : 9h00 > 12h00 et 14h >17h
Contact sur place : Monsieur Maxime LEPISSIER – Téléphone : +33 6 17 69 84 46